FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire
Les rubriques du site :
Photo gagnante du concours jeunes
2019
La citation du jour
Jean Dutourd : Un homme qui fait du vélo ne saurait être foncièrement mauvais.
Concours photo 2016 : toutes les photos
Dernières brèves
Concours photo 2016 : toutes les photos
Catégories
- Documentation
- Commissions
- Organisations
- Dossiers
- espaces
- Qualifications
- Gestion du site
- Glossaire
2018 2017
FFCT-Centre-Val de Loire

Toute l’information régionale du tourisme à vélo et du cyclotourisme.

https://ffct-centre.org

Accueil > Archives > 2009 > Concentration nationale de cyclo-camping 2009


qrcode:spip.php?article775

Concentration nationale de cyclo-camping 2009

Le Bois Jahan, 28400 BRUNELLES du 20 au 25 mai

Le camping du Bois Jahan sur la commune de Brunelles, situé au flanc d’une colline, à quelques encablures d’un éperon culminant à 264m (-1m par rapport au point culminant d’Eure et Loir, Rougemont 285m) ce qui en fait le plus grand camping d’Eure et Loir, a accueilli pour 5 nuits les participants à la Concentration Nationale de cyclo-camping 2009.

Les cyclo-campeurs sous tentes ont bénéficié d’un espace herbeux, par endroit un peu incliné, à l’orée du bois voisin, avec suffisamment d’ombre fourni par de grands arbres.

Une grande salle juste à côté de cet espace a servi pour l’accueil, le pot de bienvenue et pour le repas de clôture. Aménagée de frigos, d’un évier, d’un gaz, d’un four, d’un micro onde, elle pouvait aussi servir en cas de mauvais temps pour les repas, ce qui ne fut pas nécessaire.

L’accueil de la part des propriétaires du camping et des résidents a été très favorable, tous souriants, les contacts se sont vite établis.

La propriétaire a tout fait pour satisfaire les participants tout en accueillant des gens de passages, en jouant sur les parcelles occupées que peu de nuits (les parcelles libres nous étaient en fait toutes réservées).

L’ambiance a été formidable durant les 5 jours de présence des campeurs. Tous ont apprécié le calme du camping, s’endormant et se réveillant avec le chant des oiseaux (merles, pinsons, pigeons, faisans…). Un campeur a même entendu marcher et « aboyer » un chevreuil à quelques mètres dans le bois.

Tous les présents dans le camp le jeudi soir ont participé au pot de bienvenue, auquel ont été présents le Maire de Brunelles, la Député de la circonscription, le président du CODEP   28 représentant la Ligue de l’Orléanais et les gérants du camp. Le Kir Percheron a été apprécié à sa juste valeur.

Le repas de clôture du samedi s’est déroulé de même, avec 51 convives.

Dans le département 28, nous avons « la » Rhône (ou Ronne) et « le » Loir (sans « e »), loin « du » Rhône et voisin de « la » Loire. Le 28 c’est L’EURE et LOIR (que de fautes commises en rajoutant un E … la Loire ne traverse pas le département). Durant les 4 jours les cyclos campeurs ont pu rouler dans l’Eure et Loir, le Loir et Cher, l’Orne et la Sarthe.

Les différents parcours ont permis de découvrir par de petites routes, (certains se sont demandés si c’était des routes ou des vélo-routes devant le peu de voitures rencontrées) des vues imprenables sur les collines du Perche, le bâti percheron (petits villages, tels Villeray et sa montée à 16%, ou hameaux typiques Coutretôt, manoirs …).

De nombreux manoirs se trouvaient sur le bord des routes : en particulier celui de Courboyer que les cyclos ont pu visiter, ceux dont on pouvait admirer l’extérieur de près (l’Angenardière, la Chaponnière, La Vove, St Quentin, Lormarin, Oursières…) ceux que l’on ne pouvait voir que de loin, sans oublier ni la Commanderie d’Arville à la limite du Perche ni la source du Loir à St Eman dans la Beauce.

Quelques cyclos sont allés glaner un BCN   ou un BPF   (Montmirail 72 ; Mondoubleau 41 ; Longny au Perche 61).

La maison du Parc Naturel Régional du Perche avec son exposition sur les trognes, l’Ecomusée du Perche à Ste Gauburge ont été des lieux d’arrêt afin de visiter. Les festivités de PERCHEVAL à Nogent le Rotrou (sur le Week End de l’Ascension tous les ans) ont été aussi l’occasion de profiter du site du château St-Jean sous un aspect inhabituel. Accueillis par des personnes en tenue du moyen âge, dans le village médiéval, certains ont pu déguster des crêpes avec une bolée de « pisse d’âne » (cidre), d’autres ont assisté au spectacle équestre du jeudi après-midi, d’autres étaient présents le samedi soir aux animations et à l’embrasement du château, et d’autres encore ont pu assister au défilé du samedi matin avec la montée des blasons vers le château, et les derniers ont posé pour des photos dans ce décor lors du passage du dimanche matin.

Les randonneurs du dimanche après-midi ont eu la chance de trouver les percherons (les chevaux) dans les prés, au bord de la Cloche (rivière) à Ozée, de quoi immortaliser leur passage dans le Perche.

Parfois, suite à un heureux hasard ou à une erreur de parcours certains ont pu admirer des lieux non prévus : l’intérieur de l’église de La Croix du Perche grâce à la rencontre du maire de la commune, la procession de l’Ascension à la chapelle de St-Hilaire des Noyers au fond de la vallée encaissée de la Vinette, la place pavée et le château de l’Hermitière…

De plus une cyclodécouverte®, improvisée par le président, s’est déroulée le vendredi sur le petit parcours d’une trentaine de km, permettant de découvrir des curiosités un peu à l’écart de la route : les églises de Trizay, de Vichères, d’Argenvilliers, de la Gaudaine (malheureusement toutes fermées), celle ruinée de Coutretôt, les lavoirs de Coutretôt et de Vichères, le château de Beaumont les Autels, le manoir d’Oursières, les traces de la voie ferrée de l’ancien tacot, la chapelle au sommet de Rougemont… avec un pique-nique en cours de route.

Les participants de Romorantin ont eu droit au reportage de FR3 le jeudi 21 mai, ils arrivaient juste lorsque l’équipe prenait les premières images avec Gérard Hamon le seul encore sur le terrain à 14h ! Les explications d’Isabelle sur le chargement des bagages et celles de Pascal sur la pratique du cyclo-camping ont été intéressantes.

Les séparations du dimanche soir ou du lundi matin ont parfois durées plus longtemps que prévu : que de photos souvenirs à faire, que de bises à accorder à tous les présents, que de rendez-vous fixés, que de souvenirs sur les 4 jours à raconter encore une fois…

Ils sont tous repartis enchantés du séjour, les remerciements ont été nombreux et chaleureux, et plusieurs comptent revenir un jour dans le Perche avouant que « 4 jours ce n’était pas assez »… Le soleil a été présent pratiquement tout le temps, à tel point qu’ils en ont oublié l’averse du samedi midi que certains ont évitée lors de visites ou d’arrrêt pique-nique.

A son tour l’USN Cyclotourisme remercie les participants pour leur amabilité et leur grande convivialité durant toute l’organisation. C’est aussi vous qui en avez fait le succès.

Quelques chiffres

  • Participation :
    • 10 ligues présentes.
    • 67 cyclos + 2 membres de l’USNC n’ayant pas roulé.
    • 23 clubs représentés par 59 cyclos
    • 4 Membres Individuels
    • 4 non licenciés (conjoints de cyclos)
  • 35 Hommes ; 32 féminines dont 1 jeune fille (8ans)
  • Il y a eu sur le camping : 23 tentes, 8 caravanes, 2 camping-car
    54 cyclos ont passé au moins une nuit dans le camping.
  • 13 participants étaient présents sur au moins une journée sans camper (parmi eux un couple est venu à vélo, a roulé l’après-midi de son arrivée, a couché en hôtel pour repartir à vélo le lendemain) ; parmi eux aussi 4 membres de l’USNC qui ont accompagné des groupes au moins une fois sans camper.
  • 10 cyclos ont participé à la cyclodécouverte® du vendredi (7F ; 3H)

vendredi 5 juin 2009 , par DELEPORTE Jean-Pierre


Article précédent : La Formation pour qui pour quoi

Article suivant : Le plus beau !