FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire

Accueil > Archives > 2007 > Par où commencer pour raconter son Paris-Brest-Paris ?

Par où commencer pour raconter son Paris-Brest-Paris ?

samedi 20 octobre 2007, par THORETON Christian


Par la préparation, bien sûr...

Il y a un passage obligé, les brevets qualificatifs ( 200 km le 25 mars
, 300 km le 15 avril organisés par MSD   cyclo de Chartres ; 400 km les 12
et 13 mai organisé par les randonneurs du Perche à Mortagne ; 600 km les
2 et 3 juin organisé par le vélo-club dunois à Chateaudun)
Avant de m’inscrire à PBP, j’ai préféré faire un deuxième 600 km les 16
et 17 juin organisé par le club de Rambouillet sur une partie du
parcours de PBB ( jusqu’à Fougères).
Ces brevets permettent surtout de régler son matériel : éclairage,
porte-bagages, équipement pour la pluie ......
Ils donnent aussi l’envie de continuer. Avant le 400 km, rouler une nuit
entière m’inquiétait. En fait, passer la nuit sur son vélo, avec
quelques compagnons de route apporte beaucoup de satisfaction.

La période entre le dernier brevet et la randonnée de 1238 km est très
longue ( trop longue). La fin de la préparation du vélo et de
l’équipement, la réservation de chambres , le choix du mode de
déplacement pour rejoindre le départ m’ont un peu trop préoccupé.
J’ai bien sûr continué à faire régulièrement des sorties, sur Chartres
avec l’ASPTT ou dans le Jura mais la semaine avant le départ , mon
vélo est resté au garage.

Passons à l’épreuve :

Le dimanche matin 19 août, j’ai emporté mon vélo , en voiture, au
contrôle à St Quentin en yvelines ( ce contrôle technique du vélo a été
annulé à cause de la pluie qui a détrempé le terrain sur lequel cela
devait se passer). On nous a alors donné la plaque avec notre numéro (
5209 ) , le carnet et la carte informatique pour les contrôles dans les
villes étapes.

Le lundi 20 août , j’ai pris le train à 14h31 de Chartres à Rambouillet
puis de Rambouillet à Trappes pour aller m’installer avec mon vélo dans
une chambre de l’hôtel Campanile à Voisins le Bretonneux à 4 km de la
ligne de départ. Puis je suis aller repérer le chemin pour rejoindre le
départ à vélo, et d’ apprécier l’ambiance sur la ligne de départ. Vers
19h, je suis revenu prendre mon repas dans ma chambre du Campanile. A
21h j’étais couché, après être allé voir passer, au bout de la rue, les
premières vagues des départs du lundi soir.
Mardi 21 vers 4h j’ai rejoint le gymnase de l’Europe pour passer le
contrôle du départ. A 5h nous étions plus de 700 à commencer à,pédaler.

Le départ a été assez rapide. La sortie de la banlieue était sécurisé ,
nous n’avions pas besoin de respecter le code de la route. A 62 km du
départ , la pluie m’a obligé à mettre ma cape cycliste pour la garder
jusqu’à Mortagne où un ravitaillement sans contrôle était organisé. Il
était 10h45. Je me suis arrété 15 minutes pour m’alimenter avec ce
que j’avais emporté ( croque monsieur et yaourt au miel).
Pour les étapes suivantes je ne sais plus exactement quand il a plu mais
je sais que la route a été trop rarement sèche.

Pour l’aller, le passage entre Loudéac et Carhaix a été le plus
difficile : n’ayant pas eu besoin de dormir lors des brevets de 600 km,
je pensais pouvoir passer la première nuit sans dormir, mais j’ai failli
m’endormir sur le vélo, il a fallu que je dorme une heure dans un petit
dortoir organisé par un cafetier à StMartin des prés 27 km après
Loudéac. Après ce petit repos, j’ai retrouvé une forme suffisante pour
rejoindre Brest sous le soleil, après un petit déjeuner copieux au
contrôle de Carhaix. Arrivé à Brest à 14h10, j’ai dû en repartir vers
15h30 pour retourner à Carhaix vers 19h, où j’avais réservé une chambre
d’hôte.Cela m’a permis de prendre une douche et de dormir de 21h le
mercredi jusqu’à 2h le jeudi matin. Je pensais que j’aurais du mal à
repartir, mais cela n’a pas été le cas. Les dernières étapes se sont
bien déroulées. J’avais mal au genou droit mais je continuai quand même
à pédaler. J’ai redormi une heure dans le dortoir du contrôle de
Mortagne où je suis arrivé à 4h05 le vendredi matin. De Mortagne à
Dreux, j’ai roulé assez vite avec des cyclos qui étaient d’accord pour
se relayer ( certains cyclos-randonneurs refusent cette pratique) .
Arrivé à Dreux à 10h, j’étais presque sûr de finir dans les délais, ce
qui m’a permis de rouler tranquille. L’arrivée dans la ville de st
Quentin a été désagréable à cause de la circulation, des feux tricolores
et de travaux mais l’arrivée sur le rond point des Saules où avait eu
lieu le départ, avec le public et la famille qui nous attend a été très
émouvante. Aprés avoir effectué mon contrôle d’arrivée à 14 h55, j’ai
rejoint ma famille sur la ligne d’arrivée. Plusieurs cyclos pleuraient.
Il faut dire que l’on arrive dans un état particulier.

Quelques compléments, pour conclure :

  • Dans la salle à manger d’un contrôle, un cyclo est tombé de sa chaise. Il a du être emporté sur un brancard.
  • Les contrôles , surtout au retour, étaient très fréquentés. beaucoup
    de cyclos laissaient leur vélo à même le sol. J’ai toujours pris le
    temps de trouver un bon endroit, si possible à l’abri pour garer mon vélo.
  • Il y a tellement de cyclos inscrits, qu’on ne roule quasiment jamais
    seul.. J’ai eu l’occasion de discuter avec un Canadien , un Italien et
    même deux Chartrains du club de la Madeleine.
  • Certains cyclos ont fini avec une minerve.
  • J’ai roulé avec un cyclo qui utilisait un pignon fixe, dans les
    descentes il moulinait.
  • A 20 km de l’arrivée, j’ai vu des cyclos dormir au bord de la route.
  • Nettoyer le vélo m’a occupé plus de cinq heures le samedi 25 après une
    trés longue nuit de 13 heures de sommeil profond.
  • Enormément de satisfaction de l’avoir fait, c’est pour cela que j’ai
    répondu positivement quand Serge m’a demandé un texte sur mon aventure.

Je ne l’aurais pas fait pour d’autres randonnées.


Voir en ligne : Le site de l’ASPTT de Chartres, site hébergeant le texte original

Article précédent : SNEJC2007 : Compte-rendu

Article suivant : Le C.A.C. s’installe sur internet

Photo gagnante du concours adultes
2017
Dernières brèves
16 mars Les newsletters de la FFCT

Connaissez-vous le site https://newsletter.ffct.org/ qui vous permettra d’accéder aux newsletters (lettres d’informations) publiées par la FFCT (...)

3 janvier Correction du modèle pdfjs

Maintenance mineure : Un bout de code affiché lors de la présentation des articles a été effacé. Ce n’était que des traces laissées par la (...)

23 décembre 2017 Lecteur de fichier pdf

Le lecteur (afficheur plutôt) de fichier pdf pdfjs a été installé (plugin) et permettra désormais de lire, si l’auteur le souhaite, les fichiers pdf en (...)

Concours 2017 : toutes les photos
Archives
Photos gagnantes concours précédents
2016 2015
1er juillet 2018 à Nogent-le-Rotrou (28) : challenge du Centre.