FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire
Les rubriques du site :
Photo gagnante du concours jeunes
2019
La citation du jour
Lech Walesa : Roue et vélo ont été inventés par un feignant qui n’aimait pas marcher.
AG2015> Les photos du concours photo
Dernières brèves
21 janvier SF2020, une experience a vivre.

La Semaine Federale SF2020 se tiendra du 2 au 9 août à Valognes dans le Cotentin avec un programme route et VTT sur des tracés accessibles mais (...)

AG2015> Les photos du concours photo
Catégories
- Documentation
- Commissions
- Organisations
- Dossiers
- espaces
- Qualifications
- Gestion du site
- Glossaire
2018 2017
FFCT-Centre-Val de Loire

Toute l’information régionale du tourisme à vélo et du cyclotourisme.

https://ffct-centre.org

covid19 (pandémie)

En raison de la pandémie du covid-19, toutes les organisations de la Fédération Française de Cyclotourisme (FFCT   / FFvélo  ), de ses structures et des clubs de la cyclotourisme sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Voir aussi : Covid19 : message de la présidente de la FFCT (FFvélo)


Accueil > Archives > 2011 > Quatre jours autour du Cher


qrcode:spip.php?article543

Quatre jours autour du Cher

Bien souvent méconnu, le département du Cher offre une remarquable diversité de paysages, une richesse culturelle qui témoigne d’une histoire qui fut longtemps l’Histoire de France. Faire le tour du Cher en vélo, c’est s’offrir un festin de gourmet.

A force de faire rouler les jeunes du Comité Départemental autour du Cher, on pouvait bien s’attendre à ce que Noël Gilet et Jean-Pierre Chauveau peaufinent un beau Tour du Cher à l’intention des seniors : c’est fait, et superbement fait ! Pour les quatorze valeureux participants à cette première – treize randonneurs admirablement bichonnés par un Pierre Cazalières de derrière les fagots - le long week-end de la Pentecôte 2011 restera marqué d’une pierre blanche, quelque peu maculée toutefois du sang de Bernard, victime d’une très malencontreuse chute à quelques encablures du terme du périple de 500 kilomètres.

Quatre étapes constituaient le menu consistant d’un festin typiquement berrichon.

Une mise en bouche de Graçay à Préveranges, où l’on eut sans doute raison de contempler sans déguster les vignobles de Reuilly et de Châteaumeillant. Quelque peu épicée, la côte des Aublancs stimula à bon escient les appétits juste avant une pause gourmande au restaurant de « la Jument Verte », à Maisonnais. Reconstituer ses forces n’était pas superflu avant le final montueux qui conduisait au très confortable gîte communal de Préveranges. Avouons notre confusion : nous avions tant fait honneur, le midi, aux mets de « la Jument Verte » qu’à l’heure du dîner nous avons bien malgré nous fait de la peine à la gentille aubergiste de Saint-Palais en nous contentant de grignoter les délicieux et copieux plats qu’elle était fière de nous servir. La nuit allait remédier à cette défaillance !

Un seul absent au réveil : le soleil ! Il s’était fait remplacer par une petite pluie, pas très froide mais peu agréable, surtout dans les descentes. Il en aurait fallu davantage pour atteindre le moral de ces pionniers du Tour du Cher, qui savaient combien cette région du Boischaut est admirable, avec ses bois, ses bouchures, ses églises romanes et ses châteaux, joyaux de « la Route Jacques Cœur ». Le ciel s’éclaircissait au fil des heures et l’humidité rémanente habillait la nature de verts miroitants. Perché au-dessus de l’Arnon, la forteresse de Culan nous salua fièrement. Puis ce furent Vesdun, Centre de la France, Epineuil-le-Fleuriel et l’école du Grand Meaulnes, Ainay-le-Vieil, le petit Carcassonne du Berry, Drevant et son site gallo-romain, Saint-Amand-Montrond, toujours animée, Meillant et le merveilleux château qui évoque le Duc de Béthune-Charost et tant de grands personnages. Plus loin, après la halte méridienne au Pondy, d’autres châteaux, Bannegon, Sagonne… Notre voyage ressemblait à un livre d’histoire ! Il fallait quelques bosses inattendues pour nous ramener aux réalités… et au camping de La Guerche sur l’Aubois, lieu d’hébergement fort plaisant, d’autant que le soleil était rentré de sa brève escapade. Bonne nouvelle pour les coucous, et pour nous.

La troisième étape était considérée comme le plat de résistance et plus d’un parmi nous appréhendait un peu quelques hauts lieux semés sur les quarante derniers kilomètres. Il convenait donc de ménager ses forces en profitant des paysages riants des vallées de l’Allier, à partir d’Apremont, puis de la Loire, une fois passé le Bec d’Allier. Au passage, l’Abbaye de Fontmorigny nous apparut, nichée dans son écrin de verdure. Après Herry, un hameau baptisé « Les Soucis » annonça la couleur, d’autant que le vent d’Ouest, Sud-Ouest, forcissait sensiblement. Mais rien ne pouvait freiner les hardis cyclos, pas même la solide grimpée de Sancerre où le regroupement sur l’esplanade de la Porte César nous offrit un panorama d’une pureté exceptionnelle. Il ne faisait pas bien chaud à la terrasse du restaurant, mais l’ambiance et le jus de raisin fermenté local valait bien quelques degrés Celsius de compensation. Revigorés, il fallut plonger vers Chavignol et s’attaquer au célébrissime épouvantail : le Graveron en personne ! Tout à gauche et l’affaire est faite. C’est peut-être après cela, de Menetou-Ratel à Aubigny-sur-Nère par Vailly-sur-Sauldre et Dampierre-en-Crot qu’il fallut batailler ferme : la route ressemble à un toboggan, la côte de Dampierre est redoutable, et le vent n’arrangeait rien ! Cependant, l’équipe au grand complet s’installa au C.R.J.S. d’Aubigny-sur-Nère, heureuse à juste titre d’avoir surmonté les obstacles, et prête à honorer de leur présence assoiffée une agréable terrasse de café de la Cité des Stuarts.

Un tour étant ce qu’il est, il fallait bien que la boucle se referme à Graçay. Une sorte de dessert, aurait-on pu dire, si le vent, encore lui, avait bien voulu s’abstenir de nous combattre… en pure perte d’ailleurs. La première partie de cette ultime étape nous proposa une balade en Sologne. Des lignes droites, des forêts infinies, la belle église à caquetoire de Brinon-sur-Sauldre, et la fontaine miraculeuse de Sainte-Montaine où, délicate et gentille surprise, la sœur et le beau-frère d’Eliane, seule participante venue de l’étranger (elle est membre du club de Vineuil, dans le Loir-et-Cher !) nous attendaient avec du café et des viennoiseries. Quelques longs faux plats plus avant, c’est dans un sympathique restaurant d’Allouis que l’on partagea un succulent déjeuner en commençant à dresser le bilan de ces quatre belles journées de pur cyclotourisme. Il ne restait que 40 kilomètres à ajouter au compteur, et le sixième BPF   du Cher à cueillir au passage à Mehun-sur-Yèvre. C’est dans cette ville rendue célèbre par Charles VII, qui y mourut , Louis XI, Jean de Berry et Jeanne d’Arc, qui y séjournèrent, que « la sorcière aux dents vertes » attendait son heure. Bernard, l’un des quatre vierzonnais, fut victime d’une plaque d’égout mal nivelée. Déséquilibré, il fut projeté contre une voiture en stationnement et se blessa à la tête, malgré le casque, et au niveau des côtes. Il en fut quitte pour une nuit d’hôpital mais très vite il fit de nouveaux projets de randonnées, ce qui rassura aussitôt sa famille et tous ses amis.

Bien sûr, cet accident ternit un peu notre fin d’après-midi, mais les messages tranquillisants arrivèrent très vite et chacun de nous put rentrer au logis en se félicitant d’avoir répondu présent à l’appel de Noël et de Jean-Pierre. Le Tour du Cher Senior 2011 a été un succès incontestable, à la fois par la beauté des itinéraires judicieusement tracés, par la qualité des hébergements et des repas, par la convivialité ambiante, à laquelle les quatorze membres de l’expédition ont apporté leur pierre. Quant à notre Pierre, que je ne peux nommer Pierre le Grand car son accent évoque davantage le Quercy que les steppes de l’Asie Centrale, je propose de le baptiser « Caza le magnifique » !

Le Tour du Cher 2011 a bien vécu…. vive le Tour du Cher 2013 !

vendredi 17 juin 2011 , par LACROIX Jacques


Article précédent : Réunion du 19 mars 2011

Article suivant : CC2011 : Saint-Doulchard


La randonnée de Jouet-sur-l’Aubois du dimanche 25 avril et comptant pour le challenge du Centre 2020 est annulée en raison de la pandémie du coronavirus et des directives gouvernementales.