FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire

Sous-préfecture du Cher, capitale de la région naturelle du Boischaut, Saint-Amand-Montrond a une longue histoire. A l’origine, vers 620, un monastère est édifié sur la rive gauche de la Marmande, affluent du Cher. Au début du XIème siècle un château en bois s’implante sur une motte féodale et une petite agglomération va l’entourer. Ce sera Saint-Amand-le-Chastel car l’église est dédiée à saint Amand. Un second village se développe plus à l’ouest, qui sera dominé par la puissante forteresse du Mont-Rond qui appartient à Charles d’Albret. A la fin du XVIème siècle, le château de Montrond devient la propriété de Sully qui l’améliora en développant aussi la petite ville. Sully, le protestant, disgrâcié par le très catholique Louis XIII, céda son château à Henri de Bourbon, père du fameux Grand Condé dont on se souvient de la part qu’il prit à la Fronde.Assiégé par les troupes de Louis XIV, la forteresse fut démantelée. C’est à partir de l’Empire que de nombreux travaux d’urbanisme furent entrepris et que l’on assista à l’essor de Saint-Amand avec la construction du canal de Berry, l’arrivée du chemin de fer. En même temps ce fut une expansion économique autour des usines de catonnage, des imprimeries, des ateliers de bijouterie en or. De nos jours, la petite ville est toujours vivante et animée. Ses traditions industrielles perdurent : on ne compte plus les ouvrages, les romans, notamment les Goncourt, qui sortent des presses des imprimeurs ; le travail de l’or, fonderie de lingots et bijouterie assure toujours en grand partie la prospérité de Saint-Amand-Montrond.

Un vaste complexe en forme de pyramide de verre, voué à la célébration du plus mythique des métaux, la Cité de l’Or, est l’une des étapes indispensables d’une visite de la ville qu’on appréciera en cheminant autour de la place du marché et dans les petites rues qui présentent de beaux souvenirs de son passé, avec des maisons anciennes et des hôtels particuliers qui méritent le coup d’œil. On aimera l’église Saint-Amand, édifiée au XIIème siècle suivant un plan bénédictin. Il ne faut surtout pas manquer le musée Saint-Vic, installé dans une superbe demeure du XVIème siècle où résidèrent les abbés de Noirlac. De l’immense forteresse de Montrond, il faudra hélas se contenter de vestiges que les fouilles font lentement émerger. Beaucoup plus tard peut-être…..

Article précédent : Tour d’Eure-et-Loir cyclotouriste 2012

Article suivant : Vidéo : La Loire à vélo

Photo gagnante du concours adultes
2017
Dernières brèves
16 mars Les newsletters de la FFCT

Connaissez-vous le site https://newsletter.ffct.org/ qui vous permettra d’accéder aux newsletters (lettres d’informations) publiées par la FFCT (...)

3 janvier Correction du modèle pdfjs

Maintenance mineure : Un bout de code affiché lors de la présentation des articles a été effacé. Ce n’était que des traces laissées par la (...)

23 décembre 2017 Lecteur de fichier pdf

Le lecteur (afficheur plutôt) de fichier pdf pdfjs a été installé (plugin) et permettra désormais de lire, si l’auteur le souhaite, les fichiers pdf en (...)

Concours photo 2016 : toutes les photos
Archives
Photos gagnantes concours précédents
2016 2015
2 septembre 2018 à Argenton-sur-Creuse (36) : challenge du Centre.