FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire

Accueil > Archives > 2012 > SNEJC 2012 > SNEJ : quelques pistes pour de futurs organisateurs

SNEJ : quelques pistes pour de futurs organisateurs

Mots clés : SNEJC2012

mercredi 15 août 2012, par BOUAT Micheline


Il a été demandé des informations au CO-SNEJC2012   pour mettre en place une SNJ ou en envisager le projet. Quelques éléments de réponses sont donc fournis ici en complément du cahier des charges officiel.

Notre équipe d’organisation était composée de cyclotouristes qui avaientt tous encadré des semaines jeunes et nous nous sommes servis de notre vécu.

Nous n’avons pas établi de liste formalisée des tâches à accomplir mais nous avions tous en tête une même vision de ce qu’il y avait à faire et de ce que nous voulions pour les jeunes.

Nous avons commencé par rechercher un lieu : le plus sécurisé possible, (tant sur place que pour les randonnées à vélo) avec de l’espace mais aussi propice à la rencontre des jeunes. A chaque fois, on imaginait les activités de la semaine dans les lieux visités et voir ainsi leur faisabilité, puis le soutien politique et financier du département qui nous accueillerait.

 les points essentiels étudiés

L’hébergement avec une place suffisante propice à la convivialité et des sanitaires, fixes et/ou mobiles, propres et fonctionnels. (Pour info, en 2014, la Bretagne devrait se servir des sanitaires de la semaine fédérale). Au vu du nombre d’inscrits et de la place dont nous disposions, nous n’avons pu attribuer que 9m² par personne inscrite : ce n’est pas assez.

La restauration

Ce fut un des points qui nous a le plus préoccupé. On la voulait bonne : des repas équilibrés, qu’une excellente sécurité en matière d’hygiène alimentaire respectée et une grande rapidité du service. Nous avons beaucoup démarché avant de trouver notre traiteur. Son plus : être un vrai restaurateur et élaborer lui-même ses repas, avoir déjà fait des séminaires de 300 à 400 personnes. Ce fut un des "gros morceaux" de l’organisation. (Nous l’avons trouvé après que la FFCT   ait accepté notre dossierde candidature.)

Les infrastructures

Bâtiments en dur ou non (pour la restauration et le CNER  ) Nous vouliions une surface de 1000m² pour manger et 600m² pour le CNER  . Des salles (en dur ou non) pour la sphère jeunesse, pour le secrétariat de l’organisation, pour les bénévoles. Cette année, l’accueil sur le camping était excellent parce que proche de tous mais les deux autres salles étaient trop excentrées. Malheureusement, la perfection totale n’existe pas , il faut bien s’adapter.

L’alimentation en eau et en électricité.

Pour nous, les groupes électrogènes étaient des gouffres financiers surtout en fonctionnement.

la journée détente (ou journée-tourisme ?)

En fonction des possibilités locales bien sûr. Il faut bien prévoir dès le départ en fonction du grand nombre. Ce que nous avions prévu initialement était impossible sur une seule journée. Le programme de la semaine est actuellement peu modifiable : la journée détente sera le mercredi et pas un autre jour.

Les animations du soir

C’est du travail de recherche mais ce n’est pas le plus contraignant. Nous avons cherché un compromis entre la "modernité" et le "davantage classique".

Les bénévoles

Etant donné notre lieu excentré, leur hébergement était à étudier, surtout pour ceux qui n’avaient pas la possibilité de camper. Il nous a fallu aussi voir ce que nous pouvions leur offrir en matière de gratuité des repas. Le fait d’avoir une petite équipe sur toute la semaine a certainement permis la bonne cohésion. En plus, nous avions eu des personnes responsables et efficaces. Les personnes à la journée ont eu, parfois, plus du mal à s’intégrer.

 Le financement

Et tous ces points ont une incidence commune sur le financement que nous gardions toujours à l’esprit.

Nous avons cherché et trouvé parmi nos cyclotouristes bénévoles des gens compétents en photographie, en sono, en plomberie , en électricité et même un paysan -important pour le matériel de levage, portage, tractage... ( Ce qui est important du point de vue pratique et.. financier !)

Notre budget s’élevait dès le départ du projet aux environs de deux cents mille euro et le résultat semble conforme pour l’instant.

 Conclusion

Ceci est une première réponse à des questionnements. Sur le site web de la ligue FFCT-Orléanais, à des fins de transparence totale, nous avons publié tous les comptes-rendus des réunions que nous avons mises en place depuis septembre 2010 et qui retracent toutes nos recherches, hésitations et décisions.

Nous pouvons toujours répondre à d’éventuelles interrogations. Nous pouvons aussi fournir un bilan financier (actuellement très provisoire, il sera publié sur le site web de la ligue FFCT-Orléanais dès qu’il sera clos).

Ne pas hésiter à demander, nous fournirons les renseignements comme d’autres nous ont renseigné. Et c’est bien à cela que peut servir l’appartenance à une fédération.

Article précédent : SF2012 : La marchande de bonheur

Article suivant : Formation Initiateurs & "5ème jour" au CRJS de Salbris (2, 3 & 4 novembre 2012)

Photo gagnante du concours adultes
2017
Dernières brèves
16 mars Les newsletters de la FFCT

Connaissez-vous le site https://newsletter.ffct.org/ qui vous permettra d’accéder aux newsletters (lettres d’informations) publiées par la FFCT (...)

3 janvier Correction du modèle pdfjs

Maintenance mineure : Un bout de code affiché lors de la présentation des articles a été effacé. Ce n’était que des traces laissées par la (...)

23 décembre 2017 Lecteur de fichier pdf

Le lecteur (afficheur plutôt) de fichier pdf pdfjs a été installé (plugin) et permettra désormais de lire, si l’auteur le souhaite, les fichiers pdf en (...)

AG2015> Les photos du concours photo
Archives
Photos gagnantes concours précédents
2016 2015
2 septembre 2018 à Argenton-sur-Creuse (36) : challenge du Centre.