FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire
Les rubriques du site :
Photo gagnante du concours jeunes
2019
La citation du jour
Pierre Dac : Cyclistes, fortifiez vos jambes en mangeant des oeufs mollets.
Concours 2017 : toutes les photos Concours 2017 : toutes les photos
Catégories
- Documentation
- Commissions
- Organisations
- Dossiers
- espaces
- Qualifications
- Gestion du site
- Glossaire
2018 2017
FFCT-Centre-Val de Loire

Toute l’information régionale du tourisme à vélo et du cyclotourisme.

https://ffct-centre.org

Accueil > Tourisme > Le label Territoire vélo décerné par la Fédération française de cyclotourisme à (...)


qrcode:spip.php?article1757

Le label Territoire vélo décerné par la Fédération française de cyclotourisme à Vierzon

Accueil, infrastructures, cyclotourisme et animations, informations et services : Vierzon coche bien les critères nécessaires pour être labellisée Territoire vélo.

Avec l’arrivée de la véloroute qui longe le Canal de Berry, la ville espère jouer la carte touristique d’un nouveau label, qui vient d’être décerné par la Fédération française de cyclotourisme (FFC  )(FFCT   ou FFvélo  ) : Territoire vélo.

Le Canal à vélo en est un élément structurant, mais pas le seul atout mis en avant par la municipalité. « Nous avons trois ans pour respecter nos engagements, explique Jill Gaucher, première adjointe. Nous avions déposé notre candidature pour que Vierzon soit bien valorisée sur l’itinéraire du canal. »

Lors du dernier conseil municipal, le 1er octobre, les élus ont validé la cotisation due à ce titre pour la fin de l’année 2020, soit 220 euros. Chaque année, ce coût sera calculé à hauteur de cinq centimes d’euro par habitant. Accordé pour trois ans, le label Territoire vélo s’appuie sur 14 critères obligatoires et 5 facultatifs. Son renouvellement sera établi après une nouvelle évaluation.

 Quel objectif ?

Créer une « identité cyclable du territoire ». Derrière cette appellation, il s’agit de mettre l’accent sur une continuité cyclable, sur l’intermodalité (pouvoir associer plusieurs modes de déplacement, par exemple, train et vélo), du stationnement adapté et sécurisé, des moyens d’informations et des services (par exemple, réparations, hébergements…).

 Quels critères ?

Dans le volet accueil, la ville peut mettre en avant la présence d’un office de tourisme (OT), géré au niveau intercommunal, qui affiche ses horaires, visibles de l’extérieur, et un stationnement vélo à proximité. En revanche, il n’existe pas de moyens pour recharger les vélos à assistance électrique.

Concernant les infrastructures, la présence dans la ville de sanitaires publics, d’aires de repos ou de pique-nique, d’un point d’eau, d’une station de gonflage gratuit, d’un point de lavage, de consignes à bagages, en accès libre ou avec des horaires affichés, ainsi que l’entretien des voies cyclables, font partie des critères validés. Pour circuler à vélo, il existe 7 kilomètres de liaisons cyclables, dont 5,5 de bandes cyclables, et 1,5 en espaces partagés. 19 parcs de stationnement sont répartis dans la ville, principalement dans le centre.


Inauguration du local vélo de RATP DEV’, avec Thierry Ducros (responsable développement), Jill Gaucher (ajdointe au maire déléguée aux services publics), Pierre Luciani (directeur RATP Dev’) et Fabrice Tripeau(conseiller municipal délégué aux transports).

Pour ce qui est du cyclotourisme, des parcours vélos sont bien répertoriés, sur route et sur les chemins, pour les VTT  , et pour certains, balisés sur le terrain. C’est pour ce volet-là que la ville mise sur le Canal à vélo, dont les travaux en amont sont quasiment terminés jusqu’à Vierzon.

Les aménagements complémentaires dans la ville (quai du Bassin, parcours place du Cirque-National, traversée des Forges), font partie des atouts mis en avant. Tout comme l’itinéraire Cœur de France à vélo, qui sera terminé en 2026, reliant le canal de Berry à la Loire à vélo, via les rives du Cher.


Les aménagements paysagers sont terminés du côté du quai du Bassin.

La pratique du vélo, au sein de quatre clubs [1] et des manifestations grand public, comme le Tour de l’avenir, le Trophée d’or féminin, ou encore, la course Paris-Châlette-Vierzon, ainsi que des actions en milieu scolaire, auprès des élèves de CM, ont été retenues pour décerner le label.

Pour les plus jeunes, le programme « Savoir rouler à vélo » devrait être mis en œuvre. À noter que le concours national d’éducation routière, qui devait se tenir ce mois-ci à Vierzon, a été reporté, à cause de la crise sanitaire. Une Fête du vélo est en projet en 2021.

Côté information, des topo-guides et renseignements touristiques sont consultables, à l’OT ou en ligne, et des données de localisation téléchargeables.
Enfin, la ville met en avant des services, comme des points d’hébergements avec local sécurisé, dont les campings (Vierzon et Graçay). La présence, dans la ville, de onze hôtels-restaurants, et autant de meublés et gîtes, de cinq chambres d’hôtes et cinq gîtes de groupes (avec Graçay), sont des atouts touristiques.

Les hébergeurs sont encouragés à candidater au label Bonnes adresses de la FFC  FFCT   ou FFvélo  . Les cyclistes peuvent trouver sur leur parcours des menus ou paniers repas adaptés. Et des professionnels sont présents sur le territoire, pour répondre rapidement aux besoins de première nécessité, à la location de vélos. La présence de médecins, pharmaciens, commerces de proximité et distributeurs de billets, est également acquise, pour avoir obtenu le label.

 Quels engagements ?

La création d’un endroit de stationnement sécurisé des vélos est l’une des réalisations auxquelles la ville s’est engagée. Sont indiqués également comme étant en cours, des aménagements (dont 13 kilomètres de liaisons cyclables), conformes aux normes en vigueur, la création d’une signalétique directionnelle, d’abris vélos et de consignes à bagages sur les parcours.

L’objectif est d’orienter les cyclistes longeant le canal vers les commerces, services et sites à visiter. Une meilleure liaison des établissements scolaires, de la gare, du centre hospitalier, est également prévue.

Un autre engagement, relevant de l’office de tourisme, est de promouvoir des séjours vélo sur le territoire intercommunal.
La création d’une Maison du vélo est également en projet.

 Quelles contreparties ?

La Fédération de cyclotourisme, forte d’un réseau de 3.000 clubs, s’engage à apporter sa notoriété et son savoir-faire, ainsi qu’à conseiller la ville pour mettre en place de nouveaux services et équipements.


Voir en ligne : L’article original dans le Berry Républicain du 26/10/2020


Ce texte est reproduit ici (en lieu et place d’une redirection en raison de la confusion du rédacteur de l’article entre la FFC, Fédération Française de Cyclisme, et la FFCT (ou FFvélo) la Fédération Française de Cyclotourisme. A noter que les photos ne sont pas sur ce site.

lundi 26 octobre 2020 , par Roland Bouat (MDT)


[1Les Cyclotouristes vierzonnais (CTV), Vierzon rando loisirs (VRL), Berry cyclo rando Vierzon (ex-Berry latino, section rando), et le Locosport.

Mots clés : 18-Cher

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document


Article précédent : 8 bons réflexes

Article suivant : Vivre Ensemble