FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire
Les rubriques du site :
Photo gagnante du concours jeunes
2018
La citation du jour
Michel Audiard : On roule à bicyclette, on court à vélo.
Concours photo 2016 : toutes les photos
Dernières brèves
19 mars Lire les articles sur les smarphones

Pour tous les utilisateurs de smartphone ou de tablette, tous les articles ont maintenant un QR code associé permettant d’en acquérir le lien avec (...)

12 mars Liste des récompenses fédérales reçues

La liste des récompenses fédérales reçues est maintenant en ligne.

11 mars Actualité du cyclotourisme

Une nouvelle page a été mise en place pour suivre l’actualité du cyclotourisme à travers les publications des structures sur leur site Internet. Basé (...)

8 mars Saint-Doulchard Cyclotourisme

Un nouveau site Internet de club a été ajouté : 18-SAINT-DOULCHARD L’adresse (URL) : https://www.cyclo-saintdoulchard.fr/ (...)

26 février Du nouveau avec OIN

Désormais, chaque organisateur a la possibilité d’ajouter les fichiers gpx des circuits des randonnées qu’il organise et qui sont ajoutés au (...)

Concours photo 2016 : toutes les photos
Catégories
- Documentation
- Commissions
- Organisations
- Dossiers
- espaces
- Qualifications
- Gestion du site
- Glossaire
2017
FFCT-Centre-Val de Loire

Toute l’information régionale du tourisme à vélo et du cyclotourisme.

https://ffct-centre.org

Accueil > Formation > Séminaire régional de la formation : les questions des éducateurs


qrcode:spip.php?article1415

Séminaire régional de la formation : les questions des éducateurs


Préambule : par un mystérieux concours de circonstances, 5 questions posées avec les rapports d’activité ont disparues de la présentation affichées. Trois des questions ont pu malgré tout être traitées (elles ont été reposées par leur auteur). Une question était jointe au dernier rapport d’activité reçu pendant la rencontre et les échanges.


Les questions ont été posées aux participants au séminaire régional de la formation. Les éducateurs présents ont cherché collectivement les réponses (sauf pour les questions n°4, n°5 et n°18).
  1. Quelle est la responsabilité d’un adulte licencié dans un club et qui aide à l’encadrement de l’école de cyclotourisme ?
    • Il n’est pas le responsable du groupe et agit donc sous la responsabilité d’un éducateur qualifié qui assure la responsabilité du groupe.
  2. A-t-on le droit de se renseigner sur un adulte, parent ou membre du club qui serait en situation d’accompagnement de Mineur ? Par exemple, consulter le casier judiciaire. Si oui comment ?
    • Seule la personne concernée peut demander une copie de l’extrait de casier judiciaire (bulletin n°3) qui ne peut être adressé qu’à la personne. Pour le consulter, c’est donc à elle qu’il faut demander mais elle n’est pas tenue de le fournir. Seules les autorités judiciaires peuvent le consulter sans autorisation de la personne. Certains organismes y ont aussi accès mais cet accès est très encadré par la loi. Sur le site service-public.fr, on trouve : « Un extrait de casier judiciaire (bulletin n°3) peut vous être réclamé lors de l’accomplissement de certaines démarches administratives, ou par un employeur. La loi ne fixe pas de durée de validité de l’extrait et en général l’organisme demandeur apprécie lui-même la validité. Il est possible de vérifier en ligne l’authenticité d’un extrait de casier judiciaire néant. » Consulter : « Demande d’extrait de casier judiciaire (bulletin n°3) »
  3. Lors d’une randonnée organisée par le club, que se passe-t-il si un accident a lieu dans une partie privée (mais connue et utilisée par tous) pour laquelle le club pas eu d’autorisation (Propriétaire inconnue, propriétaire décédé...) ?
    • Pour faire passer sur une zone privée, il est impérativement nécessaire de disposer d’une autorisation. Quel qu’en soit l’usage habituel, sans autorisation, ce serait une faute que de maintenir ce passge. L’organisateur pourrait donc être tenu pour personnellement responsable.
  4. Pourquoi nos activités n’apparaissent pas dans la brochure éditée par le Conseil régional ? (question omise)
    • Cette décision relève du Conseil Régional. Peut-être n’ont-ils pas connaissance de nos activités. C’est donc une question à poser au comité régional.
  5. La facture acquittée d’inscription à un stage est-elle un justificatif de l’obtention de la qualification ? (question omise)
    • La facture acquittée justifie de l’inscription au stage de formation, pas de la participation effective. Il faut donc demander un justificatif de stage pour justifier de la participation. La qualification ne sera acquise que lorsqu’elle aura été validée par le directeur de stage et que le stage sera clos. A ce moment-là, le stagiaire pourra télécharger son diplôme sur le site fédéral, diplôme qui fournit le preuve quee la qualification a été obtenue
  6. Je viens de faire un stage moniteur cette année mais je n’ai rien reçu. Est-ce que je suis bien moniteur ?
    • Oui et non. Un moniteur stagiaire sait, à la fin du stage si sa qualification est déjà refusée (la décision doit être motivée par le jury). Mais une qualification de moniteur-fédéral nécessite la production d’un rapport et la participation effective à certaines actions. A la sortie du stage et en attendant pendant l’année qui suit ces éléments, le stagiaire est considéré comme moniteur-stagiaire. Si sa qualification est validée, le moniteur fédéral pourra alors télécharger son diplôme sur le site.
  7. Le diplôme moniteur est désormais valable 5 ans. Est-ce bien le cas ? Cela signifierait donc qu’un moniteur n’est pas obligé de suivre le renouvellement l’année prochaine au bout de 3 ans mais seulement au bout des 5.
    • Le diplôme est acquis à vie (tant que son titulaire est licencié). La qualification est valide 5 ans pour les éducateurs à partir du niveau 2 (initiateur-club, moniteur fédéral, instructeur fédéral). Pendant cette période, la ré-actualisation est nécessaire pour renouveler la validité de la qualification. Il n’y a plus de période tampon d’un an. Donc, il ne faut pas faire une réactualisation au bout des cinq ans mais pendant les cinq ans.
  8. Concernant le renouvellement, seule la partie pratique serait obligatoire alors que la partie séminaire en salle serait facultative. Est-ce exact ?
    • Pour une ré-actualisation, il n’existe pas de partie pratique. Quant à la « partie séminaire », il s’agit probablement de la participation à la journée des éducateurs qui est obligatoire mais suffisante seulement pour les initiateurs.
  9. Pour la partie pratique, le fait d’encadrer un séjour national, certifié par le responsable du bon déroulement de l’encadrement, pourrait-il remplacer la partie pratique du renouvellement ?
    • Rappel : il n’y a pas de partie pratique dans la ré-actualisation d’une qualification. Les actions d’un éducateur, quel qu’il soit ne se limitent pas à l’encadrement d’un séjour et/ou à l’encadrement de jeunes. De plus, la participation à l’encadrement ne témoigne en rien de l’implication dans l’organisation. Donc, non, un séjour (ils sont tous sous l’égide fédérale donc potentiellement tous « nationaux ») ne peut justifier à lui seul d’une ré-actualisation. En particulier, aucune information n’est transmise lors des séjours sur les éventuelles modifications règlementaires ou les contraintes disparues ou nouvelles.
  10. Est-ce qu’accompagner une cyclo-découverte c’est intervenir auprès d’adultes ?
    • Le public d’une cyclo-découverte est, par définition, très divers. Donc accompagner une cyclo-découverte, c’est être amené à encadrer tout type de publics : jeunes ou adultes, hommes ou femmes, valides ou handicapés, vélo « musculaire » ou à assistance électrique…
  11. Les animateurs-club sont-ils astreints à la rédaction de ce compte rendu (rapport d’activité) ?
    • C’est dans le premier paragraphe de l’appel à la rédaction des rapports d’activité : « Ce rapport peut être aussi renseigné par les animateurs-club et les dirigeants des structures. » Voir « Appel pour rapport d’activités 2018 des éducateurs du coreg » . Mais, s’ils en fournissent un, ils permettent d’améliorer la perception de l’état de la formation dans le coreg  , tout comme les présidents de clubs d’ailleurs. Pour l’année prochaine, les animateurs-club seront invités à participer, s’ils le souhaitent, à la journée des éducateurs. Une procédure spécifique d’inscription sera donc mise en place à cet effet puisqu’il faut être au moins initiateur-club pour pouvoir s’inscrire sur le site fédéral actuellement.
  12. Peut-on toujours dire qu’on est initiateur vtt   ou moniteur tourisme ou doit-on impérativement dire seulement initiateur ou moniteur ?
  13. Quand on a été président de club et qu’on a organisé une randonnée importante comme une comptant pour le challenge du Centre, peut-on considérer qu’on est déjà animateur sans faire de formation et s’inscrire directement au stage d’initiateur ?
    • Une fonction élective donne une légitimité mais aucune qualification. Les compétences personnelles peuvent faire l’objet d’une VAE   (Validation des Acquis de l’Espérience) pour devenir moniteur fédéral mais il faut pouvoir prouver l’acquisition de ces compétences. Il n’existe pas de VAE   pour animateur-club. L’organisation d’une randonnée révèle à coup sûr des talents d’organisateur et de meneur mais ne révèle en rien les compétences nécessaires pour devenir éducateur qui sont essentiellement basés sur les rapports humains et les capacités à transmettre des compétences (savoir faire, savoir être et connaissances)
  14. Un éducateur doit-il transmettre son rapport d’activité à son président de club avant qu’il soit transmis au DRF   ?
    • Un éducateur n’est pas tenu de transmettre son rapport d’activité à son président de club mais, il ne semble pas déplacé d’envoyer une copie pour information de ce rapport au président de son club. Par contre, ce dirigeant, ne peut pas demander une modification des réponses fournies. S’il pense que les réponses fournies sont fausses ou incomplètes, il peut en informer le DRF   mais n’est nullement tenu de la faire.
  15. Pourquoi se pré-inscrire sur "inscription facile" ?
    • « Inscription facile » est un site Internet qui propose de gérer les inscriptions à un évènement. Il faut s’inscrire sur le site pour participer. Le site ne vit que du traitement des données suite aux inscriptions au site mais aussi aux évènements (publicité). => Ce site ne vend rien parce que les utilisateurs sont le produit ! Il n’a aucune valeur juridique et n’est pas opposable (l’inscription n’est pas comptabilisée). C’est aussi un site qui va prochainement disparaître à la fin mars car jugé non rentable pour son propriétaire. Pour s’inscrire, c’est plus long que sur le site fédéral puisqu’il fallait préalablement se créer un compte.
  16. Peut-on afficher qu’on est moniteur fédéral dès la fin du stage de formation ?
    • Oui et non. Si l’intérêt en paraît douteux, à la fin du stage de formation moniteur fédéral, si le directeur de stage déclare le candidat apte, il est considéré comme moniteur stagiaire jusqu’à l’obtention des autres éléments permettant de justifier de la qualification.
  17. Doit-on renvoyer son rapport d’activités seulement au DRF   ou aussi à la CNF   ? 2018 ou 2019 (à partir du 1er janvier 2019) ?
    • Cela concerne les moniteurs fédéraux. C’est applicable immédiatement. Dans le coreg   Centre-Val de Loire, le fait que le DRF   soit aussi membre de la CNF  , simplifie l’envoi mais pour que la réception de l’envoi soit enregistrée dans le minutier fédéral, il faut que chaque moniteur l’envoie lui-même à la CNF   (siège fédéral) par courriel par exemple à mailto:formation ffvelo.fr
  18. Quels lieux et quelles dates pour le prochain stage moniteurs ? (question ajoutée)
    • La trop petite taille du coreg   Centre-Val de Loire ne nous permet pas de mettre en place un stage de formation moniteur-fédéral (stage national) avec un nombre suffisant de participants (de 0 à 5 participants généralement). Nous travaillons donc en partenariat avec l’Ile-de-France. Il est donc possible de s’inscrire d’ores-et-déjà au stage qui se tiendra à Saint-Chéron (94) les week-end des 5& 6 octobre, 2& 3 novembre et 23 & 24 novembre. Dans le cadre du même partenariat nous organisons le stage Jeune Educateur Fédéral pour les deux coreg   du 19 au 23 octobre à Cépoy (45). Ces deux stages sont nationaux et ouverts à tous les licenciés de la fédération qui correspondent au profil (initiateur-club pour le stage moniteur / jeune licencié de 16 à 25 ans pour le stage JEF  ).

mardi 22 janvier 2019 , par Roland Bouat

Mots clés : Formation


Article précédent : Synthèse des rapports d’activité 2018 des éducateurs

Article suivant : Accueillir des mineurs


Challenge du Centre : le 28 avril 2019 c’est à La Source. Consulter Orléans - la Source (45) : 28 avril 2019