FFCT-Centre-Val de Loire
Le cyclotourisme dans la région Centre-Val de Loire

Accueil > Archives > 2004 > Rythme cardiaque

Rythme cardiaque

Des calculs théoriques pour régler un cardio-fréquence-mètre.

Mots clés : Santé/Sécurité, Sport-santé et bien être

mercredi 7 juillet 2004, par BOUAT Roland


Tous les chiffres données ci-dessous sont des valeurs moyennes valables pour une personne en bonne santé avec une activité normale (sans période prolongée récente d’inactivité, sans pratique sportive régulière et/ou intensive, sans antécédent cardiaque, ...).

Les valeurs personnelles réelles sont à demander à un médecin après un test à l’effort. Ce test est vivement conseillé dès la cinquantaine atteinte. Il est prescrit à tous ceux qui ont eu une alerte cardiaque. Il peut être pris en charge soit par la sécurité sociale, soit par la mutuelle, soit par l’assurance.

Le rythme maximal se calcule à partir de 220 moins l’âge pour les hommes et de 230 moins l’âge pour les femmes. (rappel : c’est une donnée purement moyenne et théorique qui ne tient absolument pas compte du cas personnel de chacun).

  • de 100% à 90% du chiffre obtenu, il est considéré qu’on est en zone dangereuse (donc interdite à priori).
  • de 90% à 80%, le rytme indique un fonctionnement en anaérobie. C’est la zone de l’effort intense. Elle doit toujours être de courte durée.
  • de 80% à 70%, le rythme indique un fonctionnement en aérobie. C’est la zone de l’endurance et de l’effort régulier et durable.
  • de 70% à 60%, le rythme indique un fonctionnement dit "en perte de poids". C’est la zone d’un effort peu intense mais prolongé. Il est dit de "perte de poids" car ce serait cette zone d’activité qui permettrait de réguler son poids si l’activité physique a une fréquence régulière (au moins deux à trois fois par semaine). Il est donc inutile de transpirer pour maigrir !
  • de 60% à 50%, le rytme indique un fonctionnement de l’organisme au repos, sans activité.

Exemple pour un homme de 50 ans :

  • 100% = 170
  • zone dangereuse : de 152 à 170
  • zone de l’effort intense : de 136 à 152
  • zone de l’endurance : de 119 à 136
  • zone de "perte de poids" : de 102 à 139
  • zone du repos : de 85 à 102

Exemple pour une femme de 50 ans :

  • 100% = 180
  • zone dangereuse : de 162 à 180
  • zone de l’effort intense : de 144 à 162
  • zone de l’endurance : de 126 à 144
  • zone de "perte de poids" : de 108 à 126
  • zone du repos : de 90 à 108

L’essentiel dans le rythme cardiaque n’est pas exclusivement sa valeur brute mais davantage la rapidité de récupération après une montée en zone de l’effort intense ou même au-delà. Il n’est d’ailleurs pas du tout dangereux d’aller au-dessus du maximum théorique pendant un court instant si la récupération (la baisse du rythme cardiaque) est très rapide.

Il faut surveiller son rythme cardiaque pendant les activités pendant un temps assez long pour apprendre à reconnaître les comportements normaux de ceux qui ne le sont pas. C’est donc une raison supplémentaire pour ne pas attendre une quelconque alerte ou le moindre doute pour s’équiper d’un appareil qui mesure en permanence le rythme cardiaque.


Voir en ligne : Site personnel de l’auteur

Article précédent : Ville, vélo et santé

Article suivant : Présentation du site Internet

Photo gagnante du concours adultes
2017
Dernières brèves
16 mars Les newsletters de la FFCT

Connaissez-vous le site https://newsletter.ffct.org/ qui vous permettra d’accéder aux newsletters (lettres d’informations) publiées par la FFCT (...)

3 janvier Correction du modèle pdfjs

Maintenance mineure : Un bout de code affiché lors de la présentation des articles a été effacé. Ce n’était que des traces laissées par la (...)

23 décembre 2017 Lecteur de fichier pdf

Le lecteur (afficheur plutôt) de fichier pdf pdfjs a été installé (plugin) et permettra désormais de lire, si l’auteur le souhaite, les fichiers pdf en (...)

Concours photo 2016 : toutes les photos
Archives
Photos gagnantes concours précédents
2016 2015
2 septembre 2018 à Argenton-sur-Creuse (36) : challenge du Centre.